Vent de Raison
www.ventderaison.com

LE SOIR et la fédération EDORA : MÊME COMBAT ?

 

1. Le titre du Soir et les commentaires qui le suivent ne peuvent qu’induire en erreur tout lecteur non spécialiste. Comparer l’éolien au nucléaire (ou à n’importe quelle autre technologie) suivant le seul paramètre de la puissance installée est une erreur technique et professionnelle inacceptable de la part du Soir.

L’information correcte oblige, la physique le veut ainsi, à comparer sur base de deux paramètres : (1) la puissance installée (en MWe) et (2) le taux de charge, en % de cette même puissance. Dans le cas présent, un calcul correct montre que :

a. 1000 MWe éoliens onshore produisent en moyenne une énergie électrique de 2 TWh/an

b. 1000 MWe nucléaires produisent en moyenne une énergie électrique 6,6 TWh/an

Il faut donc environ 3300 MWe éoliens pour fournir (et encore de manière intermittente !) la même quantité d’énergie électrique que 1000 MWe nucléaires, soit trois fois la puissance éolienne installée ce jour. L’article du soir est muet sur ce « détail ».

2. Mr De Muelenaere, auteur de l’article du Soir, est malheureusement coutumier de ce type d’ « omissions », bien qu’il connaisse parfaitement le sujet. Il est regrettable qu’il fasse partie de ces journalistes qui présentent l’information de manière à faire prévaloir leur propre « message » au détriment d’une information factuelle, complète et objective. Il se trouve que ce « message » est, en l’occurrence, aussi celui de la Fédération EDORA, comme le montre l’interview donné dans le même article par Mr Al Bitar, Directeur Général de cette Fédération.

Voilà qui ressemble étonnamment à des « fake news ».

Nul besoin d’être pour ou contre le nucléaire ou l’éolien pour s’en convaincre !

 

Dans la 2° partie de l'article, il y a une proposition de EDORA  qui consiste à demander à la RW de modifier la méthode de calcul de la distance maison d'habitation et éolienne de manière à garder une distance fixe de 600 m indépendamment de la hauteur totale de l'éolienne.
 
Concernant la distance :La règle « 4 * la hauteur » est une règle issue du cadre de référence (et établie par Henry) et n’a AUCUNE valeur opposable, le cadre de référence n’ayant aucune valeur légale. Cette valeur, totalement arbitraire, ne repose sur absolument aucune étude.VdR refuse toute règle arbitraire liée à la hauteur et considère que la distance minimale , hors autre critère pertinent, est celle nécessaire pour obtenir un niveau de bruit en dessous des valeurs nocturnes estivales.Il faut savoir que, à puissance sonore égale, plus une éolienne est haute plus grande doit être la distance de garde pour obtenir une atténuation suffisante. 
 
Concernant les conditions sectorielle :Elles arriveront à échéance le 24 novembre 2020, en effet. Le GW prépare présentement un nouveau document pour les remplacer. Ce document DOIT être soumis à enquête publique. D’après nos sources, ce serait en février (donc très bientôt). Nous avons demandé ces documents et sommes en attente de les recevoir.Nous restons très attentifs vis-à-vis de ce dossier.
 
Lire la suite de l'article sur : lesoir.be ( 27/01/2020 )
>> L’éolien wallon aussi puissant qu’un réacteur nucléaire