Vent de Raison
Question 3
< >
5 questions adressées au gouvernement wallon

Connaissez-vous précisément l’impact des parcs éoliens existants et que vous prévoyez en Wallonie sur la santé des riverains et leur situation économique ?

Question 2
< >
5 questions adressées au gouvernement wallon

Pouvez-vous chiffrer précisément l’économie de combustibles fossiles réalisée en 2012 grâce à l’éolien industriel wallon ?

Question 4
< >
5 questions adressées au gouvernement wallon

Avez-vous exposé au Parlement wallon l’impact prévisible de 1000 grandes éoliennes sur le paysage de la Wallonie ?

Question 1
< >
5 questions adressées au gouvernement wallon

Savez-vous avec certitude si l’éolien industriel réduit réellement la production de CO?

Question 5
< >
5 questions adressées au gouvernement wallon

Connaissez-vous précisément le coût complet pour les consommateurs wallons de l’éolien industriel en service ?

Vent de Raison fédère aujourd’hui, en Wallonie, autour d’un comité de coordination, quelque 70.000 citoyens wallons opposés à plus de 80 projets éoliens.

Cette plateforme informelle regroupe les citoyens wallons opposés à l’implantation anarchique de l’éolien industriel en Wallonie. Vent de Raison coordonne une 60aine de groupes répartis sur toute la Wallonie. Il tire sa légitimité de ce très important appui des citoyens wallons.

PAX EOLIENICA ou DECLARATION DE GUERRE ?

LE GOUVERNEMENT WALLON DEROULE LE TAPIS ROUGE POUR LES PROMOTEURS EOLIENS... au détriment de la ruralité wallonne, de la santé et du bien-être des citoyens.
Le GW vient de rédiger une PAX EOLIENICA pour "renforcer l'acceptabilité de la filière éolienne auprès des riverains et des pouvoirs publics.
LE HIC ? les riverains n'ont pas participé au processus de paix... on ne les y a pas invité, cela a été fait derrière leur dos, sans leur consentement et même sans qu'ils le sachent.
Ce n'est pas une PAX mais une GUERRE ni plus ni moins que le GW déclare à la ruralité wallonne et à ses habitants.
Ci-dessous, la réaction de VdR-WmR envoyée au cabinet du MInistre Di ANTONIO.

+++++++++++++++++++++++++++++++++

Bonjour,

Nous avons pris connaissance de votre interprétation de la « pax eolenica ». Veuillez trouver ci-après quelques remarques. Nous émettons un large doute –et nous ne sommes pas les seuls- quant à la compétence du GW actuel en matière de physique de base.

Sincères salutations,D. Arts Ir

1) L’Europe (directive 2009/28/CE) impose à la Belgique de consommer et non de produire de l’énergie renouvelable, tous modes confondus (électricité, chaleur, transport). La politique wallonne, se limitant à la production et à l’éolien (donc l’électricité) est fondée sur un mensonge qui arrange la finance des sociétés privées et la paresse du GW.

2) La politique éolienne wallonne n’a jamais été vérifiée quant à ses effets sur le CO2, sur l’indépendance énergétique et le climat et la poursuivre en rayant du chemin tout qui pourrait la bloquer est insensé. 

3) Le numéraire wallon (via les CV) s’en va dans des pays étrangers via les sociétés privées des promoteurs éoliens et que l’on court à l’appauvrissement des wallons sans qu’aucun effet sur le climat ne soit évalué. 

4) Le GW refuse de parler à VdR, c’est-à-dire aux riverains des parcs éoliens ; il n’y a donc aucune volonté du GW de « s’associer pleinement tous les acteurs concernés ». Par là, le GW renforce la volonté des riverains de s’opposer à lui. 

5) Considérer l’engagement spontané des promoteurs éoliens est illusoire et irresponsable. Ceci démontre la collusion entre le GW et les promoteurs à qui on laisse la bride sur le cou.  S’il n’y a pas des moyens contraignants pour les obliger à respecter la biodiversité, la santé, les lois et l’environnement, ils ne le feront pas. Preuve en est : Boneffe et Celles. 

6) Imposer à la population des éoliennes alors que cette même population s’est prononcée contre à de multiples reprises et de manière argumentée, est la meilleure preuve de la rupture du processus démocratique entre citoyens et GW. Celui-ci désavoue les citoyens et se met clairement du côté d’entreprises privées sans que jamais personne ne vérifie l’efficacité de ces actions. 

7) Pour la nouvelle norme sectorielle, les citoyens n’ont pas été participatifs de la décision alors qu’ils en sont les premières victimes. Nier à ce point la voix citoyenne montre le peu de respect du GW pour ses administrés et la collusion d’intérêt entre le GW et les promoteurs éoliens. La description de la méthode de mesure du bruit éolien est hautement contestable techniquement parlant.

 8) CoDT. On le met en application alors qu’il n’y a pas encore de « véhicule juridique adéquat pour harmoniser les distances de garde…. » ; On admet donc le fait accompli et il est dès lors évident que rien ne sera fait. 

9) Aucune étude sanitaire n’a été réalisée. Sur quelles bases scientifiques peut-ont parler de distances de garde pour les logements en ZAE ? Sur quelless bases se maintient-on au filtre « A » ? 

10) Le GW vend la Wallonie aux promoteurs éoliens qui ne sont pas des entreprises d’énergie verte mais des multinationales du nucléaire et du gaz-charbon : EDF Luminus, Electrabel, ou des intercommunales qui y trouvent un nouveau moyen de financement, ou de sociétés étrangères comme Eneco ou Windvision. L’absence de réflexion du GW sur ce qu’il est en train de faire peut faire craindre le pire pour la nature, l’environnement, le tourisme et le niveau de vie en Wallonie sans aucune conséquence favorable à long terme. 

11) Le GW va même déroger à la protection de la personne physique en mettant les données cadastrales à disposition de multinationale. 

12) Les mesures de compensation environnementales sont à l’avenant: on n’a plus qu’à dire adieu à la biodiversité… Tous les milieux riches seront détruits. A la place, on laissera à la nature quelques parcelles éparses qu’elle n’avait pas choisi de prime abord parce qu’elles n’étaient pas adéquate… L’argent avant la biodiversité. 

13) La taxe communale est un impôt déguisé.

Nous sommes en 2018. Toute la campagne wallonne est occupée par les éoliennes... Toute ? Non !

« Nous sommes en 2018. Toute la campagne wallonne est occupée par les éoliennes... Toute ? Non ! Car une association peuplée d’irréductibles écologistes résiste encore et toujours à l’envahisseur industriel et financier. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons d'actionnaires des camps retranchés de Windvision, Eneco, Edora, EDF Luminus, Aspiravi, Engie Electrabel... »

Nous sommes en 2018. Toute la campagne wallonne est occupée par les éoliennes... Toute ? Non !

« Nous sommes en 2018. Toute la campagne wallonne est occupée par les éoliennes... Toute ? Non ! Car une association peuplée d’irréductibles écologistes résiste encore et toujours à l’envahisseur industriel et financier. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons d'actionnaires des camps retranchés de Windvision, Eneco, Edora, EDF Luminus, Aspiravi, Engie Electrabel... »

MAGIE MAGIE... et tout ira bien?

L’éolien est un tour de passe-passe qui enrichit les industriels au détriment de la population qui n'y voit que du feu... "vert". Feu vert aussi pour continuer à consommer dans l'allégresse : "pourquoi diable économiser l'énergie puisque l'éolien nous l'offre gratuitement sur un plateau d'argent (super propre)?"L'alibi verdache de l'éolien paralyse par ailleurs l'indispensable RECHERCHE d'alternatives vraiment écologiques pour le coup... Or entre le CO2 des éoliennes (puisqu'elles doivent à 75% du temps être soutenues par le fossile) et la gestion des déchets nucléaires, nous arrivons à une impasse!Les éoliennes magiques que les industriels ont sorties de leurs chapeaux, avec le sourire complice et complaisant de leurs assistants politiciens, nous mènent droit à la catastrophe.Ne soyons pas naïfs!! L'atout éolien est une illusion : il n'est ni écologique, ni économique, ni éthique.

Interpellation du Ministre Président Willy Borsus concernant le déploiement des parcs éoliens en Wallonie

Interpellation du Ministre Président Willy Borsus concernant le déploiement des parcs éoliens en Wallonie.

Lire le pdf :
>> pdfVdR-WmR-lettre_W_Borsus-07_02_20181.pdf

Annulation par le CE de l'AGW du 13/02/2014 (norme sectorielle pour l'éolien en Wallonie)

Annulation par le CE de l'AGW du 13/02/2014 (norme sectorielle pour l'éolien en Wallonie) - succès de Ventderaison​.
Le Conseil d’Etat vient d’annuler l’AGW du 13/02/2014 (Norme sectorielle pour l’éolien en Wallonie) à la requête de l’ASBL « Eoliennes à tout prix ? » (Leuze-en-Hainaut) avec l’aide considérable de Didier Arts. Un nouveau succès de Maître Jacques Sambon que nous remercions. Il faut cependant noter que le CE accorde une « survie » de trois ans aux effets de l’acte annulé au motif que cela est indispensable à l’inertie des processus industriels en cause. Nous examinons cette situation avec soin et reviendrons vers vous avec une analyse approfondie. Cette décision confirme que l’ensemble du dispositif légal de la Région Wallonne (hormis le cadre 2002) en matière éolienne est par terre. Cela prouve simplement que la lutte sans faille ni relâchement de la communauté Vent de Raison est justifiée quant au fond et correcte quant à ses actions. La nouvelle ASBL VdR-WmR, qui reprend et étend la plateforme « historique » VdR, va s’appuyer sur cette nouvelle décision du CE pour intervenir fermement dans le débat du « Pacte énergétique interfédéral » actuellement en pleine action. Nous vous invitons à nouveau à rejoindre l'asbl Ventderaison (VdR-WmR) si vous ne l'avez déjà fait (bulletin d'adhésion ci-joint). C'est ensemble que nous sommes forts : une telle victoire n'aurait pu être obtenue par un comité local isolé. Vous trouverez en fichier joint le texte de l'arrêt du CE.

 Bien à vous,

 Patrice d’Oultremont

Président du CAP de l'asbl VdR-WmR

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.   

www.ventderaison.com  

https://www.facebook.com/ventderaison/    

https://twitter.com/VentdeRaison



 

Affiliation. A vous tous qui luttez...

Lire le document world :
>> docxAffiliation._A_vous_tous_qui_luttez_.docx

IEW et éoliennes : citoyen non grata…

 

La fédération IEW (Inter-Environnement-Wallonie)  a REFUSE à l’asbl VdR-WmR  la possibilité de participer, comme observateur, à un Conseil Associatif. Ce Conseil a pour agenda de valider l’objectif (arrêté par les employés permanents d’IEW) de production de 8000GWh/an d’électricité éolienne en 2030. Ce Conseil réunit, en principe, toutes les Associations membres d’IEW. Ce refus montre, une fois encore, que le débat est biaisé et que, de plus, le citoyen qui paie cher l’invasion éolienne, n’est pas le bienvenu chez IEW. Ci-dessous, la lettre envoyée par l’asbl VdR-WmR à toutes les associations membres d’IEW dont une adresse email a pu être trouvée. Il n’est pas inutile de rappeler que IEW est une organisation dont les coûts de personnel  sont  fortement subsidiés par les pouvoirs publics, donc l’argent des contribuables. Que cet argent serve à promouvoir des politiques mettant en danger l’environnement en Wallonie est, on en conviendra, surprenant.

Lire le document world:
>> docxIEW_et_éoliennes__citoyen_non_grata.docx

 

VdR devient l'ASBL VdR-WmR

La plateforme Vent de Raison (une Association de fait) annonce :


 Qu’elle se transforme en asbl à dater du 07 septembre 2017-09-07


 Que cette transformation se fait en collaboration avec les comités locaux coordonnés actuellement en Région flamande par l’association LEV (Leefbare Energie Vlanderen)


 Que le nom de la nouvelle asbl -vzw est Vent de Raison – Wind met Redelijkheid en abrégé : VdR-WmR


 Que les statuts de VdR-WmR seront prochainement publiés au Moniteur Belge et peuvent être dès à présent consultés (version en français) sur le site de www.ventderaison.com. Une version en néerlandais sera publiée sous peu. Les raisons et objectifs principaux de ce changement sont :


 La pression renouvelée et considérable que les promoteurs de parcs éoliens onshore exercent sur la ruralité en Wallonie et en Flandre afin de sécuriser au plus vite un maximum de sites de parcs éoliens avec le seul objectif démontrable de bénéficier des revenus plantureux et durables des Certificats Verts, revenus entièrement payés par les consommateurs.
Cette pression doit être contrée vigoureusement avec des moyens qui nécessitent une organisation structurée juridiquement et opérationnellement.


 L’attitude des Gouvernements et Parlements de Wallonie et de Flandre qui, depuis près de dix ans, autorisent le déploiement de l’éolien onshore sans jamais avoir démontré ni contrôlé les conséquences de ce choix tant sur le plan de la protection du climat que sur celui de l’efficacité énergétique et économique.


Les citoyens doivent donc maintenant intervenir plus activement et fermement dans un débat politique où leurs droits n’ont, jusqu’à ce jour, été pris en compte que par le Conseil d’Etat et certains pouvoirs communaux, hélas impuissants.


VdR-WmR est ouvert à tous (voir formulaire d’adhésion sur ce site)

>>pdfLien vers les statuts asbl

>>pdfVdR-Bulletin d'adhésion.pdf

Les dossiers

Parcs éoliens A propos de l'éolien Le bruit éolien Santé publique